Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Actu

La France est le deuxième pays européen derrière l’Allemagne

Demandes de Brevets

Situé à Munich, l'Office européen des brevets (OEB) délivre ces titres de propriété industrielle dans 39 pays européens

Situé à Munich, l’Office européen des brevets (OEB) délivre ces titres de propriété industrielle dans 39 pays européens – Crédits : Christian Ader / iStock

L’Office européen des brevets (OEB) révèle avoir reçu un nombre record de 193 460 demandes de brevets en 2022, soit 2,5 % de plus que l’année dernière. Si les Etats-Unis caracolent en tête avec une demande sur quatre, les entreprises françaises se hissent au cinquième rang mondial.

En 2022, la demande de brevets n’a jamais été aussi élevée en Europe. L’Office européen des brevets (OEB) a fait ce constat dans son index annuel publié lundi 28 mars. En tout, 193 460 demandes ont été déposées auprès de l’organisation qui accorde les titres de propriété industrielle dans 39 Etats européens. Ce record est la conséquence d’une hausse de 2,5 % en 2022, suivant une autre de 4,7 % en 2021.

L’Europe est attractive pour les dépôts de brevets du monde entier. Ainsi, les Etats-Unis se hissent en tête du classement, comptant pour près de 25 % des demandes (48 088), devançant l’Allemagne, premier pays européen avec 24 684 demandes. Côté français, on en dénombre 10 900, ce qui vaut aux entreprises françaises de se hisser au cinquième rang derrière celles venues du Japon et de Chine.

La communication numérique, les technologies médicales et l’informatique sont les trois secteurs les plus demandeurs en 2022, selon l’OEB. Le secteur de l’électricité est par ailleurs celui qui connait la plus forte progression avec une hausse de 18,2 % des demandes. “Concernant les défis de l’innovation verte, nous observons une croissance solide et continue des demandes de brevets liées aux technologies propres et aux autres moyens qui créent, transfèrent et stockent l’électricité. […] C’est cet élan permanent qui permet d’assurer la transition énergétique”, a ainsi déclaré António Campinos, président de l’OEB.

Après des années de négociations, le brevet unitaire européen doit entrer en vigueur au printemps 2023. Parmi ses avantages, la protection des inventions sur un territoire plus vaste pour un coût moins élevé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page