Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Actu SantéMaladie

Quels sont les symptômes les plus courants des allergies au pollen ?

 

Les 6 effets de l'allergie au pollen sur votre santé !

Des difficultés de concentration

Les rhinites allergiques saisonnières peuvent entraîner des perturbations dans les capacités de concentration et d’apprentissage soit directement soit indirectement en perturbant le sommeil et en entraînant une fatigue.

Une conjonctivite sous forme de larmoiements, rougeurs et picotements

La rhinite allergique due aux pollens s’associe souvent à des signes de conjonctivite : démangeaison au niveau des yeux, sensation de grains de sable sous la paupière, larmoiement (yeux qui pleurent), yeux rouges, œdème (yeux gonflés). Les deux yeux sont touchés en cas de pollinose. Lorsque la rhino-conjonctivite est liée à une allergie au pollen les signes surviennent le plus souvent sur une période de quelques semaines en fonction des saisons des pollens en cause

Des crises d’éternuements

Les éternuements à répétition, en salves font partie des symptômes caractéristiques de la rhinite allergique. Si vous présentez tous les ans à la même époque des éternuements accompagnés d’un écoulement nasal clair, d’une sensation de nez bouché, de démangeaisons du nez vous pouvez suspecter une allergie aux pollens !

Des démangeaisons du nez et/ou du palais

Les démangeaisons (prurit) font partie des symptômes caractéristiques de l’allergie au pollen. Elles peuvent survenir dans toute la sphère ORL : nez, fond du palais, gorge, voire même intérieur des oreilles. Ce signe permet de différencier une rhinite allergique aux pollens (ou autre rhinite allergique) d’un simple gros rhume.

 Un écoulement nasal clair

La rhinite allergique saisonnière se traduit par des symptômes nasaux plus ou moins intenses. Ils se traduisent surtout par un écoulement nasal clair, un nez bouché, une sensation de démangeaison au niveau du nez ou de la gorge et de crises d’éternuements en salves. Si ces signes sont ceux d’une rhinite saisonnière, ils disparaissent pendant la nuit, contrairement à ce qui se passe lors d’une rhinite infectieuse (rhume).

 Une fatigue généralisée

Les symptômes de la pollinose peuvent  entraîner une fatigue accrue liée le plus souvent à des troubles du sommeil consécutifs à l’obstruction nasale et aux éternuements nocturnes. Les personnes souffrant de rhinite allergique présentent souvent des signes de fatigue (cernes, pâleur..

                         Des maux de tête

La rhinite saisonnière ou rhume des foins peut entraîner en plus des signes caractéristiques (écoulement nasal clair, nez bouché, sensation de démangeaison au niveau du nez ou de la gorge et crises d’éternuements en salves) des maux de tête. Ceux-ci sont dus à une inflammation de la cavité des sinus.

 Une obstruction nasale plus ou moins importante

Quand elle est due à une allergie au pollen, la rhinite allergique ou « rhume des foins », se manifeste par la coexistence, variable d’une personne à l’autre, d’une sensation de nez bouché (obstruction nasale), d’un nez qui coule et de démangeaisons du nez. L’obstruction nasale peut entraîner des troubles du sommeil avec une respiration permanente par la bouche et peut affecter l’odorat

De la toux

La rhinite allergique est associée à de l’asthme dans 40% des cas.  L’asthme se manifeste par de la toux nocturne, des sifflements respiratoires, de la toux et/ou des sifflements induits par l’exercice, un essoufflement anormal, une oppression thoracique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page